Gala Galaction

J’ai été très impressionné par les pages inédites censurées du journal de Gala Galaction (1879-1961), écrivain, diariste, théologien, dignitaire orthodoxe, académicien, intellectuel très engagé que Wikipédia présente comme un homme de gauche.

Contrairement à ce que pourrait laisser supposer son pseudonyme, il n’avait pas d’origine grecque mais était un bon Roumain du Bărăgan et des rives du Danube. Au tournant du XXe siècle, les Roumains (comme les Français) étaient très mobiles et si le jeune Galaction fit son lycée à Bucarest (Sf. Sava), il alla faire sa théologie à Cernăuţi (Bucovine alors autrichienne) où il découvrit et apprit à fréquenter les Juifs, majoritaires dans la ville. Il a d’ailleurs fait le voyage de Jérusalem. L’homme est curieux de tout, ce qui ne me semble pas être le cas des intellectuels d’aujourd’hui que je trouve très repliés sur leurs querelles de chapelles. Voilà un théologien qui se préoccupe de physique et lit Max Plank. Religieux, il va régulièrement prier et méditer à la cathédrale Saint-Joseph de Bucarest, église d’obédience gréco-catholique. Alors qu’une Dora d’Istria – d’esprit fort peu religieux – n’avait de mots assez forts pour critiquer le pape et les uniates, ce disciple de saint Paul, œcuménique bien avant une heure qui n’est pas encore venue chez les orthodoxes, ne cesse de dire du bien de Rome. Il se scandalise de la conversion forcée des uniates à l’orthodoxie en 1948-1949. Cette ouverture d’esprit se retrouve dans les langues qu’il fréquente. Le français est récurrent dans les exclamations et pensées de tous les jours. Sinon son journal est truffé de citations hébreuses, grecques, italiennes, anglaises et allemande. Placé en vertu de ses fonctions (dignitaire religieux, académicien, député) aux premières loges lors de l’installation du régime communiste, il vitupère certes leur athéisme et leur politique religieuse, mais ne critique guère leur politique générale (peut-être par désintérêt). L’expulsion du roi Michel en 1947 le laisse froid. Il est très curieux de voir ce que va donner la République. Par contre il ne perd pas une occasion pour moquer la stupidité des communistes. A propos de la préparation de l’anniversaire de la Révolution d’octobre, il ironise sur les portraits géants, les slogans, etc.:

7 noiembrie 1948 (duminică) – (…) S-au făcut pregătiri excesive. Simţul nostru românesc şi latin le găseşte mitocăneşti si barbare. Portrete de giganti, pereţi de chembrică roşie, pogoane de hârtie tipărita şi illustrată !… Sute de case varsă per ferestre si din balcoane valuri stacojii; mii de vitrine exibează sute de mii de chipuri revoluţionare – indigene şi straine… este o exageraţie, este hipertrofie, dincolo de sănătos şi suportabil. Dacă tot aşa o fi pretutindeni – aceeaşi stridentă, aceeaşi lipsă de gust şi de măsură – insemnează că bătrăna lume, pe cale de dispariţie, ajunsese sa aibă nervii prea slabi şi simţul decenţei prea ascuţit.

Fêtant ses septante ans le 16 avril 1949, il prend du coup un coup de vieux et ne se préoccupe ensuite pratiquement que de religion, commentant avant tout la force spirituelle de saint Paul auquel il avait consacré sa thèse au tout début du siècle.. Ce saint Paul qui fut le vrai constructeur de l’Eglise, celui que l’exégèse contemporaine à la mode présente volontiers comme le Lénine du christianisme. (Gala Galaction: Jurnal 1947-1952. Pagini inedite cenzurate. Editura Vestala, Bucureşti, 2006, 270 p.)

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article a été publié dans Littérature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s