Roms et Tsiganes

Je ne cours pas après le politiquement correct sauf quand son usage est vraiment justifié. Il me semble que c’est le cas pour les  Tsiganes et qu’il s’agit de rendre service aux Roms en les nommant selon leurs vœux. La chose n’est pas facile tant les Tsiganes, surtout quand ils étaient chantés par Léo Ferré, ont bercé ma romantique jeunesse. Mais enfin… Lisant dans une revue d’histoire de Bucarest un article sur la question où l’auteur prétendait que le mot Rom était apparu entre les deux guerres, je décidai de lui répondre en m’appuyant sur le livre de Jean-Alexandre Vaillant , Les Rômes, histoire vraie des vrais Bohémiens (Paris, 1857), l’ancienneté du livre  témoignant de l’erreur commise  par l’auteur de l’article. Vaillant comptant parmi ces Parisiens qui firent beaucoup pour soutenir la cause indépendantiste moldo-valaque au milieu du XIXe siècle, la caution était de taille. Mais en faisant ma recherche, je découvris que ce même Vaillant, après avoir honoré les Roms écrivit par la suite des grammaires sur la langue des Cigains, des Sigans et des Bohémiens. Lui aussi – déjà – peinait à respecter le politiquement correct!

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article a été publié dans Histoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s