Neagu Djuvara

Terminé la lecture de Între orient şi occident. Ţările române la începutul epocii moderne de Neagu Djuvara (Humanitas, Bucureşti, 2009, 432 p.) traduit de l’original français Le pays roumain entre Orient et Occident (Publications orientalistes de France, 1989). Djuvara, né en 1916, est aujourd’hui le prince incontesté de l’histoire roumaine, un personnage étonnant qui  aime raconter les histoires de l’histoire à la télévision ou dans les journaux. Etudiant à Paris (histoire, puis droit) avant la dernière guerre mondiale, il participe à la fameuse (et horrible) campagne de Transnistrie en 1941 et est blessé aux portes d’Odessa. Il entre en diplomatie en 1943, s’exile en 1947. Jusqu’en 1961, il s’agite beaucoup de Paris contre le gouvernement roumain, puis part au Niger où il travaillera pendant 23 ans au titre de la coopération française comme conseiller diplomatique et professeur de droit. Publie en français de nombreux ouvrage d’histoire. Après la chute de Ceauşescu, il rentre au pays et poursuit ses activités d’historien.

La lecture de son livre m’a un peu déçu : j’attendais une large analyse de la situation des pays roumains entre Turquie et Russie d’une part et France, Allemagne, Grande-Bretagne d’autre part. En fait, c’est à une description de la Moldavie et de la Valachie dans la première moitié du XIXe siècle qu’il se livre. Avec une mise en perspective historique d’où la Transylvanie est en grande partie absente. La structure du livre est intéressante, avec ses chapitres consacrés aux maîtres, aux boyards, à l’église, à la ville, aux paysans, aux tsiganes, etc. Si l’on tient compte du fait que l’essentiel d la population actuelle n’a connu d’autre histoire que celle des communistes, il est évident que Djuvara apporte beaucoup d’informations qui ne frapperont pas nécessairement un esprit occidental. Mais – malgré son demi-siècle d’exil – il reste très roumain dans sa forme narrative et ses digressions ou dans sa fringale généalogique. D’une note à l’autre j’ai ainsi appris que le Maurice Paléologue ambassadeur de France à Saint-Pétersbourg  et auteur d’un passionnant journal La Russie sous les tsars couvrant le première guerre mondiale descend d’une famille roumaine lors que l’écrivain Alexandre Paléologue, premier ambassadeur de la Roumanie libérée à Paris en 1990, est lui issu d’une famille crétoise.  Mais il est novateur dans ses préoccupations étymologiques qui permettent de précieuses mises au point sur les apports de tel ou tel voisin. Les deux chapitres parmi les meilleurs sont ceux consacrés à l’église et aux paysans, probablement parce que l’histoire leur a passé dessus comme l’eau sur les plumes du canard.

PS du 24 août: Coïncidence étonnante: l’hebdomadaire Observator cultural reçu ce matin m’apprend que, ce 18 août, Neagu Djuvara fêtait  ses 95 ans. Du coup, je m’en veux un peu d’avoir publié le jour même de son anniversaire une notule exprimant quelque réserve sur un de ses livres!  Par ailleurs, au journaliste qui le complimente sur la finesse et la richesse de sa langue roumaine malgré un demi-siècle d’exil, il répond: « Je rêvais en roumain, je rêvais de rentrer chez moi, d’y faire des discours. Et je lisais la Bible en roumain, dans l’édition de Gala Galaction. En Afrique, ma littérature roumaine était la Bible. » Qu’aime-t-il? « Raconter des histoires. »

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article a été publié dans Histoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s