Et les infirmières bulgares?

Il s’appelle Moustafa Mohammed Abdel Jalil. Il est citoyen libyen. Le 21 février 2011, il est l’un des premiers dignitaires à démissionner pour protester contre la répression armée contre les manifestants. Aujourd’hui, il préside le Conseil National de Transition. Et va recevoir dans les heures qui viennent le président Sarkozy et le premier ministre britannique Cameron, accompagnés de l’écrivain et industriel Bernard-Henri Lévy qui ne préside rien.

De métier, Moustafa Mohammed Abdel Jalil a été juge. Puis, dès 2007, ministre de la Justice de Kadhafi pendant quatre ans. Avant il a été président de la cour d’appel de Tripoli. A ce titre, il a par deux fois apposé sa signature sur le jugement condamnant à mort les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien. Va-t-il proposer à ses illustres visiteurs de lancer dès que possible une révision du procès pour que les victimes aient enfin droit à la reconnaissance de leur innocence ? « Personne ne pouvait résister à Kadhafi ! » dit-il aujourd’hui. Allons donc ! Ont résisté tous ceux qui ont placé leur honneur plus haut que leurs intérêts.

Les infirmières bulgares vivent, elles, dans un pays dirigé par Boïko Metodiev Borissov, l’ancien garde du corps du dictateur communiste Todor Jivkov. Elles connaissent suffisamment les révolutions de palais pour ne pas se faire trop d’illusions. Mais Sarkozy, Cameron et BHL ?

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s