L’ultime espoir de Christoph Blocher

Après son humiliante éviction du Conseil fédéral en décembre 2007, Christoph Blocher revient à la charge à l’occasion des élections législatives d’octobre prochain. Le leader national populiste présente sa candidature aux deux chambres du Parlement, avec une prédilection pour un siège au Conseil des États (Sénat), plus prestigieux que le Conseil national. A 71 ans, il sait que dans un pays aussi conservateur que la Suisse l’histoire ne lui repassera plus le plat de la victoire. Aussi s’est-il préparé avec soin à ce combat décisif. Laissant la présidence de son parti l’UDC/SVP à un jeune militant inoffensif incapable de lui porter ombrage, il s’est nommé lui-même vice-président chargé de la stratégie. Comme autrefois les requins du maoïsme préféraient  la discrète présidence de la commission militaire du Comité central plutôt que d’apparaître en pleine lumière. Le nouveau Blocher a dédoublé les axes de sa stratégie. D’un côté, il laisse comme d’habitude ses sbires occuper le terrain d’un populisme vulgaire, racoleur et raciste. De l’autre, avec des industriels et financiers de ses amis, il a développé ses réseaux d’influence, dévoyé quelques personnalités radicales et phagocyté des poids lourds de la presse suisse alémanique comme la Basler Zeitung, la Neue Zürcher Zeitung ou la Weltwoche. Cela méritait des éclaircissements. Je l’ai fait dans un article publié par le magazine en ligne Largeur.com.

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s