Christoph Blocher perd sur tous les fronts

Triple échec dimanche dernier pour Christoph Blocher, le leader de la droite national-conservatrice. Au Conseil national (chambre basse) alors qu’il avait tenu à figurer en tête de la liste UDC/SVP, il est sorti deuxième. La première élue, Natalie Rickli, est une jeune femme de 35 ans qui avait forcé la porte du Parlement. Pour un homme qui fait campagne en recommandant aux femmes de s’occuper de leur ménage plutôt que de politique, c’est humiliant. Deuxième échec, sa candidature au Conseil des Etats (chambre haute) empêche certes les deux sortants de passer au premier tour, mais ne parvient pas à les ébranler. Si l’un des candidats est un radical bien installé sur la scène politique, l’autre – une femme – fait parti d’un petit parti, les Verts libéraux. Troisième échec enfin, alors que depuis le printemps l’UDC/SVP allait claironnant sa ferme intention de grappiller encore un point pour arriver au 30 % de l’électorat, le parti a reculé de plus de 2% et perdu 8 sièges.

Pour un grand parti suisse, c’est considérable. Comme Blocher a fêté ses 71 ans, deux semaines avant le scrutin, ces échecs signifient que l’on sera débarrassé de son encombrante présence, même s’il reste au parlement les quatre prochaines années. . Ses erreurs : son orgueil doublé d’un désir de revanche, son incapacité à comprendre la nature du rejet qu’il inspire, la grossièreté de ses campagnes contre les étrangers.

A la mi-septembre j’avais lancé un cri d’alarme sur Largeur. com en attirant l’attention sur les risques d’un retour gagnant à Berne de cet oligarque nationaliste et xénophobe. Il a trébuché, on ne va pas le regretter.

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Christoph Blocher perd sur tous les fronts

  1. L'électron libre dit :

    Et pourtant je n’avais pas déposé de cierges dans la chapelle de mon village,
    Il n’en demeure pas moins vrai qu’osquart hausse le ton au vu de ces résultats alors que le premier parti en Romandie est le PS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s