La chute de Konrad Hummler, banquier, anarchiste et blochérien

Avec la chute de Konrad Hummler , un pan supplémentaire de la maison Blocher s’est effondré. L’an dernier, le banquier saint-gallois aujourd’hui terrassé par la justice étasunienne était un des éléments clés de la stratégie mise en place par Christoph Blocher pour conquérir un siège au conseil des Etats. Membre du parti radical, mais surtout président du conseil d’administration de la Neue Zürcher Zeitung, il devait séduire les milieux d’affaire zurichois encore peu convaincus par les idées blochériennes. Il obtint en effet un éditorial – si anodin qu’il passa inaperçu – du rédacteur en chef de la NZZ en faveur de Blocher. On a vu que les électeurs n’y prêtèrent pas attention.

En matière bancaire Hummler passait pour un battant. Thomas Borer (l’ex-héros des fonds en déshérence qui allégea la banque suisse de 1,25 milliards de dollars) disait de lui que «c’est l’une des rares personnalités que l’on peut envoyer au front quand les autres pays se mettent à nous attaquer ».

Se prétendant anarchiste de droite, Hummler aimait jouer aux pythies et publiait une lettre financière confidentielle qui faisait bander les traders de tous les pays. Le fait que nos banques privées écrèment l’évasion fiscale mondiale ne le gênait pas.  «C’est évident!, déclarait-il à un confrère, vivre dans le déni et le mensonge ne sert à rien. Montrons-nous offensifs et soyons prêts à négocier avec l’autre camp, le moment venu. »

Le moment est venu.

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s