En marge : A Bucarest, l’Europe à la une

Mercredi 19 octobre, deux Europes se sont heurtées sans en venir aux mains. D’un côté (dans le Palais du Peuple de Ceauşescu !) le gratin de la droite européenne (PPE) a tenu son congrès statutaire. Quelques grands noms – Barroso, Rompuy, Merkel, et une flopée de premiers ministres des droites libérales et conservatrices – ont prononcé les discours de circonstance.
De l’autre côté, dans le tout nouveau stade Arena Naţională de 70000 places, des dizaines de milliers de personnes ont assisté au lancement de la campagne électorale des putschistes ratés de l’été. Grande et belle mobilisation, musclée, disciplinée, avec des jeunes libérés de l’école et transportés en bus comme savait si bien le faire l’auguste constructeur du Palais du Peuple.
Le président Traian Băsescu fêté par ses sauveurs estivaux souriait même des oreilles. Pour garder leur neutralité, les chaînes télés ont fendu leurs écrans par le milieu avec un œil sur chaque manif et des commentaires d’experts qui n’avaient rien à voir. Une journée fantastique !

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article, publié dans Perso, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s