EN MARGE Montaigne à cheval

Repris la lecture du Journal de voyage de Montaigne. Quel personnage ! Parcourir la France, le sud de l’Allemagne, l’Italie à cheval pendant 18 mois avec une vessie enflammée et un estomac déficient, en pissant du sang, du sable ( ?) et des pierres n’a pas dû être une mince affaire, même si les tempéraments de l’époque n’avaient rien à voir avec les nôtres. La partie centrale du Journal est écrite en italien par respect pour le pays qu’il parcourt. A peine passé le Mont Cenis, il reprend le français : on ne saurait mieux valoriser l’apparition des langues nationales… Ses remarques sur le dialecte turinois fort proche du français sont très intéressantes.

 

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s