EN MARGE Insurgé permanent, l’écrivain Paul Goma rentre à la maison après 73 ans d’exil

Les agences viennent de l’annoncer, Paul Goma va enfin pouvoir quitter son exil parisien et rentrer dans le pays qui l’a vu naître en 1935 et qu’il quitta avec sa famille en 1940. La Bessarabie. Devenue indépendante sous le nom de Moldova, elle faisait alors partie de la Grande Roumanie. Annexée par l’URSS en 1940, elle fut reprise par les Roumains avant de retomber sous la coupe de Moscou jusqu’à l’effondrement de l’Union soviétique en 1991 et la proclamation de son indépendance. Le gouvernement moldave lui a accordé un passeport et l’Union locale des écrivains s’occupe de l’intendance (logement, prébendes…).

Paul-Goma-01

Un peu oublié aujourd’hui, Paul Goma compte, aux côtés de Norman Manea, Mircea Cărtărescu et quelques autres, parmi les très grands écrivains de langue roumaine vivants. Dans les années 1970, il a publié en Occident des romans d’une qualité exceptionnelle comme Cellule des libérables, Gherla, Dans le cercle (tous traduits chez Gallimard), témoignages de ses années de dissidence qu’il passa en prison ou en déportation avant de se faire expulser vers la France en 1977. Il connut alors une grande notoriété (voir le Dossier Goma, Paris, 1977) qui s’atténua après sa libération en raison d’une intransigeance brouillonne, puis ouvertement réactionnaire fondée sur un nationalisme et un antisémitisme virulents. Aigri par une insatisfaction et une irritation permanentes, Goma se brouilla avec le monde entier tout en restant solidement campé sur les deux pieds de l’insurgé qu’il est en réalité depuis ses premiers démêlés avec la police politique en 1952 alors qu’il était un lycéen de 17 ans. Ainsi hier encore était-il apatride, refusant la nationalité française.

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article, publié dans Littérature, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour EN MARGE Insurgé permanent, l’écrivain Paul Goma rentre à la maison après 73 ans d’exil

  1. A.Ronchi dit :

    Au lieu de vous glander dans la capitale vous devriez déménager dans le Banat qui est certainement une des plus régions de la Roumanie et surtout un véritable paradis pour les amateurs de bon vin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s