EN MARGE Curiosités roumaines

Grande agitation ce lundi 20 mai dans les médias roumains, surtout dans la demi-douzaine de chaînes de télévision privées dont la raison d’être (et les sources de subsistance) est de débattre de politique très politicienne. En effet, le milliardaire Gigi Becali, ex-député européen et actuel député indépendant au parlement roumain (il aurait acheté son siège au parti libéral pour 20 millions d’euros) a été, en ultime instance d’un procès pour corruption, condamné à deux ans fermes. Cette condamnation faisant tomber un précédent sursis, il devra tirer trois ans de prison.

Le personnage – patron du club de foot Steaua – dont la réputation européenne n’est plus à faire – est haut en couleur, malin comme un singe, à peu près illettré, néanmoins très populaire. Et homme d’affaires génial. Populiste en diable, il ne manque jamais dès qu’une catastrophe – inondations et autres – s’abat sur une coin du pays d’aller y distribuer de l’argent et force invocations au Dieu tout-puissant. Les télévisions ont donc matraqué à mort pendant toute la journée. Mais uniquement en faisant du people. Sans jamais parler du fond de l’affaire : la corruption d’un ministre de la défense et d’un ancien chef d’état-major général qui ont accepté dans les années 1996-1999 d’échanger des terrains militaires spéculativement bien placés contre d’autres de moindre valeur, faisant ainsi perdre à l’Etat la bagatelle d’environ un million d’euro à une époque où la droite était au pouvoir. De la journée, nous n’avons vu ni entendu le ministre et le général. Et, bien que la prétendue « gauche » soit au pouvoir, personne (journaliste ou politicien) ne s’est avisé de mettre en cause la droite dans ce dramolet très byzantin. Moralité: il y a de grands négociants peu respectueux des lois, mais l’apolitisme règne.

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour EN MARGE Curiosités roumaines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s