EN MARGE Passer les douanes de l’âme ?

Pour les chrétiens orthodoxes, franchir les douanes de l’âme n’est pas une mince affaire. En dépend votre paix dans l’au-delà. Une paix éternelle. Le christianisme occidental ne connaît pas cette longue quête purificatrice qui ouvre sur la vie éternelle.

Fils de douanier, j’ai bien sûr été intrigué par ces douanes quand je les ai découvertes à l’occasion de la mort d’un être très cher, le père de ma femme. J’en ai tiré un récit publié dans le journal littéraire Le Persil animé à Lausanne par le talentueux Marius Daniel Popescu, récent bénéficiaire du Prix fédéral de littérature.

Le Persil est vendu en librairie. A défaut, il est possible de le commander directement à son éditeur à l’adresse suivante :

mdpecrivain@yahoo.fr

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article a été publié dans Littérature, Perso. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s