EN MARGE : La Calea Victoriei de Bucarest redessinée et rétrécie

Enorme surprise en arrivant à Bucarest. Calea Victoriei, la grande et vaste avenue qui parcourt le centre historique de la capitale a été redessinée d’une manière assez imprécise pour le moment une chose est vraiment acquise : le toboggan à grosses cylindrées n’existe plus. Deux pistes seulement, avec des feux et des courbes. Mais en réalité l’usage seul déterminera l’avenir. Cerise sur le gâteau : le fameux Capşa – café glorieusement littéraire – a pu ouvrir une terrasse sur le boulevard, ce qui même dans l’entre-deux guerres n’existait pas. La ville ne se ressemble plus ! Qu’en dirait Paul Morand dont je viens de relire le magnifique Bucarest publié dans les années trente ? Pour qui n’a jamais mis les pieds à Bucarest mais a eu cédé au charme de Naples, je dirais que la fonction de la Calea Victoriei était exactement inverse de la Spaccanapoli : pensée comme les Champs-Elysées pour les défilés militaires !

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article, publié dans Perso, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s