« Si les arbres ont des racines, les hommes disposent de pieds »

« Il faut rappeler que l’identité est une construction culturelle instable, les populations sont métissées depuis toujours et les êtres dotés de mobilité : si les arbres ont des racines, les hommes disposent de pieds ». En quelques mots, Jérôme Meizoz prononce la meilleure et la plus brève condamnation que je connaisse de toutes les imbécillités qui polluent depuis une décennie ou deux les réflexions sur la nature humaine. Il faut dire que Meizoz est fâché par l’emprise médiatique de quelques vedettes de la culture française d’extrême-droite comme Elizabeth Lévy, Eric Zemmour, Alain Finkielkraut (qu’il taxe joliment de « philosophe radiophonique », Renaud Camus et autres Richard Millet qui débitent à longueur d’antenne ou de papier les pires déchets de la pensée réactionnaire. La colère a entre autres saines vertus celle de fouetter les neurones. Il fait, en nous livrant sous la forme d’un opuscule élégant, sobre et implacable les éclats de saintes colères provoquées ainsi qu’il le précise par les dérives identitaires et la morgue des nantis, une œuvre de salubrité publique fort appréciable en ces jours où l’on se demande que glisser sous les sapins amis. Son exécution en dix points et sept pages du « roman tout miel » de Slobodan Despot est un morceau d’anthologie.

Saintes colères, par Jérôme Meizoz, éditions d’autre part, 150 p., 26.- CHF

Publicités

A propos gerarddelaloye

Journaliste et historien, vit entre la Suisse romande et la Transylvanie. Dernier ouvrage publié: "Les douanes de l'âme et autres chroniques roumaines", Ed. L'Aire (Vevey CH), 2016, 130 p.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Si les arbres ont des racines, les hommes disposent de pieds »

  1. Martin dit :

    Elizabeth Lévy, Eric Zemmour, Alain Finkielkraut « vedettes de la culture française d’extrême-droite ». Pas Maurras, pas Brasillach, pas Rebatet: Elizabeth Lévy, Eric Zemmour, Alain Finkielkraut. Vous nous en direz tant !

    Il fut un temps où la gauche tirait le plus clair de sa force d’être portée par l’intelligentsia juive, toujours inquiète, rejetant toutes les traditions, tous les conservatismes, tous les essentialismes, toujours à l’affut du changement, de la révolution.

    Vous donnez raison à Enzo Traverso: serait-ce « la fin de la modernité juive »?

    En tous cas moi qui suit un réactionnaire, je vous dis ceci: si maintenant les Juifs deviennent fachos, réactionnaires, d’extrême droite, alors le fascisme, la réaction, l’extrême droite ont un grand avenir …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s